Dans cet épisode il ne sera pas question de flashbacks mais de montrer ce qu’il se passe ailleurs aux Etats Unis. Nous faisons donc en début d’épisode la rencontre de  Mr. Jacquel. Dont la réelle identité est simple à trouver puisque Jacquel ressemble fortement à Jackal (chacal en anglais) nous savons donc que nous avons affaire à Anubis.

Anubis est un dieu issu de la mythologie égyptienne, dont l’apparence est très reconnaissable puisque ce dernier possède une tête de chacal noire.

Anubis était un dieu « psychopompe » c’est-à-dire un des dieux qui accompagnaient les morts jusqu’à leur ultime destination : le royaume des morts.

En effet, l’âme du défunt est accueillie par Anubis aux portes du royaume des morts.

Anubis aura dès cet instant le devoir de protéger l’âme du défunt tout juste libérée, de tous les risques auxquels elle sera confrontée durant son voyage jusqu’à Osiris.  Tous deux embarquaient dans le bateau dit de “Khéper” et entamaient la descente de la galerie de la nuit où coule le fleuve de l’Enfer. Pour se sortir de ce royaume terrifiant, il fallait ouvrir sept portes chacune gardée par une divinité. Anubis aidait le défunt à trouver les paroles magiques nécessaires à leur ouverture. Après quoi il lui fallait franchir sept pylônes. Passé le dernier, l’âme toujours accompagnée d’Anubis arrivait à la salle de justice d’OsirisEn son milieu s’élevait une pyramide à degrés qu’il fallait encore gravir. Au sommet se dressait le trône d’Osiris et devant lui, la balance, instrument de son jugement. À partir de là, même Anubis ne pouvait plus lui être d’aucun secours. L’âme du défunt se retrouve dés lors confrontés à Osiris, Maât (déesse de la vérité et de la justice) et Thot (dieu de la sagesse et de l’écriture qui notera le jugement rendu) et l’on procède à la « pesée de l’âme ». Le cœur du défunt est placé sur l’un des plateaux de la balance se trouvant devant Osiris, en équilibre avec Maât placée sur l’autre. Si ce qui est confessé est vrai alors le cœur conserve l’équilibre car il ne ment jamais dans le cas contraire le poids des péchés alourdira le cœur faisant pencher la balance. L’âme du défunt sera alors la proie de la « Dévoreuse »La déesse Amémet,qui est représentée avec la partie postérieure d’un hippopotame, le corps d’un lion et la tête d’un crocodile. Mais si le défunt est considéré comme « juste de voix » les portes de l’éternité lui seront ouvertes. La mission d’Anubis s’arrête après le jugement

Si Anubis a souvent été considéré à tort comme étant malfaisant, American Gods rétablit la vérité. Alors qu’il vient emmener l’âme de Mrs Fadil jusqu’à la salle du jugement, on ne peut passer à côté du fait qu’Anubis se montre très compréhensif et assez patient avec les défunts. Il arrive même à faire preuve d’humour lorsque Mrs Fadil découvre qu’elle est morte, un moment qui pourtant ne devrait pas porter à rire.

L’accompagnement de l’âme jusqu’à la salle du jugement nous est servie par une métaphore visuellement très réussie : l’âme de la défunte et Anubis montent un escalier de secours montant jusqu’à un ciel parsemé d’étoile. La défunte confesse alors ses péchés pour alléger son coeur. Ainsi s’il est plus léger que la plume cette dernière pourra accéder aux portes de l’éternité. À noter qu’Anubis apparaît seul dans cette salle du jugement (qui n’est par ailleurs pas une salle) ce qui diffère de la mythologie égyptienne.

Zorya Polunochnaya prévient Shadow des menaces à venir et tente de le convaincre non sans une certaine poésie que des choses plus grandes existes et que son destin lui appartient.

Cela donne à Shadow l’envie de se battre alors que ce dernier venait de mettre sa vie en jeu pour un jeu de dame.

Il revient donc voir Czernobog et lui relance un défi. La manière dont il le fait est ingénieuse puisqu’il joue sur l’égo de Czernobog.

L’égo surdimensionné semble être un point commun à tous les dieux : comme le dit Mr Wednesday “je peux survivre à tout sauf être oublié”.

Mr Wednesday est par ailleurs prévenu par Zorya Vechernyaya que cette fois-ci il se fera tuer. Mr Wednesday confirme qu’il est une guerre alors qu’il fait tomber la pluie pour la charmer.

Zorya Polunochnaya a confié une pièce d’argent avec comme conseil de ne la perdre sous aucun prétexte. Cette dernière sait par ailleurs qu’il lui a été confié une autre pièce que ce dernier avait jeté.

En parlant de cette pièce, Mad Sweaney est prêt à tout pour la récupérer, étant sa pièce porte-bonheur depuis que ce dernier ne l’a plus en sa possession il est en prise à une poisse incessante.

Mad Sweaney est un Leprechaun.

Le Leprechaun est par définition un être qui se distingue par sa petite taille (90 cm). Trapu, vêtu de vert et d’un tablier de cordonnier puisqu’effectivement le Leprechaun passe le plus clair de son temps à fabriquer des chaussures. Une autre tâche qui lui incombe est de garder un chaudron plein de pièces d’or, le Leprechaun étant le banquier du petit monde. Le Leprechaun est un être solitaire, asocial, dont la mauvaise humeur caractéristique ne le rend pas toujours sympathique par ailleurs il abuse souvent du dudeens (une liqueur de leur fabrication). La légende raconte que si l’on attrape un Leprechaun il doit soit révéler l’emplacement de son trésor (qui se trouverait au pied d’un arc-en-ciel) soir exaucer 3 voeux. Les Leprechaun ne seraient « ni complètement bénéfique, ni complètement maléfique »

Alors que Mad Sweaney se rend sur la tombe de Laura Moon ce dernier se rend compte que non seulement la pièce n’est plus là, qu’elle avait atteint le cercueil, mais qu’en plus la défunte qui devait y être n’y est plus. Mad Sweaney est-il condamné à la malchance éternelle ?

Enfin nous comprenons pourquoi Laura n’est apparu jusqu’ici que dans le rêve de Shadow et qu’une scène mythique avait été reportée à savoir les retrouvailles de Shadow et de Laura qui seront explorées en profondeur dans le prochain épisode.

Somewhere else in American nous rencontrons Salim, un homme qui tente de vivre son American Dream mais qui se laissant marcher dessus par tout le monde subit une vie misérable de commercial sans succès. Lors d’un heureux hasard (ou pas), alors qu’il rentre dans un taxi il fait la rencontre d’un Ifrit un type de Djinn.

Les djinns sont des êtres qui ont été créés avec un libre-arbitre et qui vivent sur terre, dans un monde parallèle à celui des hommes. Ils sont considérés comme étant la plupart du temps malfaisant cependant certains sont assimilés à des génies. L’invisibilité des Djinn est l’une des raisons pour lesquelles certaines personnes nient leur existence. Toutefois, l’influence qu’a le monde des djinns sur les hommes suffit pour réfuter les arguments de ceux qui nient l’existence de ces créatures de Dieu. Selon le Coran les djinn furent créés avant l’homme à partir d’un feu sans fumée, d’une chaleur ardente. Les Djinn peuvent prendre à peu près n’importe quelle forme physique (humaine, animale ou d’autres créatures vivantes). La capacité de posséder l’esprit et le corps d’autres créatures fait également partie des pouvoirs des djinns et ils l’ont souvent utilisée au fil des siècles. Il peut également arriver qu’un djinn tombe amoureux d’une personne et décide d’en prendre possession.  Mais dans la plupart des cas, les djinns possèdent des gens tout simplement parce qu’ils sont malveillants de nature.

Salim a toujours su qu’ils existaient et tous 2 vont passer un moment très intime qui ne sera pas censuré. On y voit pas tout mais presque. Les scènes de Bilquis étaient déjà très osées mais transposer une scène gay très explicite (on y voit les membres) est une prouesse dans le pays très puritain qu’est les Etats-Unis. N’empreintant pas le chemin facile du trash la scène est au contraire empreint de romantisme : on y voit 2 hommes qui se respectent et se considèrent. Plusieurs questions nous viennent à l’esprit lorsque nous voyons des flammes entrer dans le corps de Salim lors d’une scène visuellement très réussie aux nombreux sous-entendus.

Est-ce une métaphore de la jouissance ou le Djinn prend-il possession du corps de Salim ? En effet ce dernier dira à la fin “Je n’accorde pas de voeux” propos précédemment tenu par le Djinn.  Le Djinn serait alors tombé amoureux de lui et aurait pris possession de son corps, mais pourquoi n’y a-t-il pas de flammes qui sortent de ses yeux ?

Je pencherais plutôt pour le fait que le Djinn ait accordé un voeu à Salim. Celui-ci était malheureux dans sa vie de commercial, et le Djinn lui a offert une nouvelle vie celle de chauffeur de taxi. En échange se dernier aurait récupéré le costume de Salim, celui que nous le voyons porter dans une courte séquence de l’épisode 2.

Mr Wednesday décide de dévaliser une banque enfin plutôt extorquer des fonds aux honnêtes citoyens en faisant croire qu’il leur est impossible de déposer leur argent au distributeur et récupère le tout en se faisant passer pour un agent de la banque. On voit que Shadow n’est pas chaud mais joue quand même bien le jeu. A noter que cette partie de l’épisode est beaucoup moins longue que dans le livre où elle semble s’éterniser.

La banque semble d’ailleurs surveillé par 2 entités, la déesse Media et l’ombre semble être celle dieu Mr World.

Bryan Fuller s’est accordé quelques folies visuelles notamment lorsque Mr Wedneday demande à Shadow de penser à la neige et que Shadow imagine la voiture de Mr Wednesay rouler sur de géants Marshmallow, la photocopieuse qui gèle est aussi particulièrement réussie.

On peut quand même se poser la question : Mais Shadow a-t-il vraiment fait tomber la neige ? Il semblerait plutôt que ce soit Mr Wednesday mais dans le livre il est précisé que le type de neige qui tombe est exactement le même que celui auquel Shadow a pensé, ce qui laisse planer le doute.

Mr Wednesay profite des interrogations de Shadow pour lui faire comprendre qu’il fait semblant de ne pas croire à tout ça.

Mr Wednesday continue en expliquant que lorsque l’on croit en quelque chose le monde autour de nous change.Croire aux dieux devrait donc lui permettre de voir la réalité en face.

Selon Mr Wednesday le fait de croire à certaines choses dépend des personnes que l’on côtoie et de nos peurs.

Alors que Shadow ne semble pas effrayé par grand chose. Quelle raison a-t-il de ne pas vouloir croire en l’existence des dieux ? Surtout que ce dernier a été confronté à des évènements de moins en moins explicables.

C’est d’ailleurs lors de cette discussion entre les deux protagonistes un loup va se montrer sur la chaussée.On pourrait y voir là un signe morbide puisque le loup est un animal qui a longtemps été associé à la mort dans les mythes du monde. Mais ce loup est une connaissance très proche d’Odin puisqu’il s’agit de l’un de ses loups qui l’accompagnent Geri ou Freki.

Il est fort à parier que lors de l’épisode suivant Shadow ne pourra avoir d’autre choix que de croire en ce qui l’entoure, il est certain que sa femme décédée Laura l’y aidera beaucoup.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de laisser votre commentaire
Merci d'entrer votre nom ici